Lemroudj-Draa kébila

Lemroudj-Draa kébila

Bouzelatène, louziaa le jour de l'Aid Améziane

 

Le 19 août 2012, jour de fête de l'Aid Améziane, les habitants du village Bouzelatène, pour la troisième année consécutive, ont organisé une "louziaa" ; vieux et jeunes se sont retrouvés tous ensemble réunis dans la joie et la gaîté.

 

C'est deux veaux qui ont coûté 450000 dinars qu'ils ont abattus et qui ont permis à tous de réaffirmer la solidarité villageoise qui a de tout temps existé, mais qui, ces dernières années, a tendance à disparaître pour laisser place entière à la vie matérialiste qui gagne beaucoup de terrain très rapidement dans notre société d'aujourd'hui.

 

Louziaa 2012 à Bouzelatène est aussi un signe que les habitants de nos villages y tiennent beaucoup à leur identité et, de temps à autres, ils font preuve de leur attachement aux traditions et rites de leurs prédécesseurs, même s'ils ont un grand penchant pour la vie moderne. D'ailleurs, de ces anciennes pratiques, il n'en reste que très peu et c'est surtout à l'occasion d'évènements culturels qu'on en parle beaucoup pour les oublier immédiatement après pendant longtemps.

 

Enfin, la culture est un critère identitaire qui ne peut s'effacer soudainement ; nous avons besoin d'exprimer ce que nous sommes, comment nous vivons sans pour autant s'exclure des bienfaits de la vie moderne. Il faut s'identifier pour pouvoir se reconnaître et se faire reconnaître par les autres. Perdre son identité culturelle entraîne la perte de tous repères ; ce genre de choses et à éviter si un peuple ou une communauté veut continuer à exister.

 

Auteur : Rachid Sebbah



23/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres