Lemroudj-Draa kébila

Lemroudj-Draa kébila

Draa Kébila, le programme sectoriel 2012

 

 Au titre de l'année 2012, la commune Draa Kébila a bénéficié de quatre opérations inscrites au programme sectoriel de développement local. Il s'agit de :

 -         Traitement des points noirs en matière d'assainissement ; différents villages de la commune sont concernés. L'objectif visé est l'amélioration des conditions de lutte contre les maladies à transmission hydrique.

 -         Protection des logements évolutifs et du puits collectif d'alimentation en eau potable au niveau du village Akerkar, traversé par un cours d'eau qui déverse sur la rivière Bousselem qui se situe tout près. Les travaux de placement de gabions contre les inondations sont en cours.

 -         Etude et réalisation de 70 logements sociaux dont l'implantation est prévue à Ouled Ali, Lemroudj et Tazagerth.

 -         Etude et réalisation du réseau d'alimentation en gaz naturel ; cette opération concerne tous les villages de la commune à l'exception de Ouled Ali, Lemroudj, Tazegarth, Akerkar et Thimachethawine qui sont déjà pourvus et représentent 54% des foyers. Le programme permettra la couverture de douze villages qui regroupent plus de mille (1000) foyers. A noter que les études topographique et de la sonelgaz sont faites et les cahiers de charges sont prêts à être présentés au comité de wilaya des marchés publics pour visa préalable au lancement de l'appel d'offres.

 Bien que le programme en question ne comporte que quatre opérations, il n'en demeure pas moins que les impacts attendus sont très importants, d'autant plus qu'il s'agit d'améliorer le cadre de vie des citoyens de la commune en terme de santé, de logement et de chauffage au gaz naturel.

 Toutefois, il y a lieu de rappeler qu'il est aussi nécessaire et urgent de faire reprendre les travaux des chantiers à l'arrêt tels que ceux de la maison de jeunes et de la crèche à Ouled Ali, de la salle de sports à Lemroudj. La polyclinique implantée à Ouled Ali, réceptionnée il y a près de deux ans et entièrement équipée, n'a pas encore ouvert ses portes en raison des réserves qui restent à lever. Pendant tout ce temps perdu, les malades de la commune continuent à se déplacer vers les infrastructures sanitaires voisines, les jeunes de Ouled Ali activent dans des locaux insalubres et ceux de Lemroudj pratiquent les différents sports avec les moyens de bord. C'est à se demander s'il y a un suivi des projets mis en chantier ? Pourquoi autant de retard et de manque à gagner ?   

 Auteur : Rachid Sebbah



06/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres