Lemroudj-Draa kébila

Lemroudj-Draa kébila

Le président d'APC de Draa Kébila, invité de la radio chaîne II.

rabie au bureau.JPG

 

Le vendredi 27 décembre 2013, à 21 heures, invité de la radio chaîne II, émission portrait de mon village, Rabie Akhrib, président de l'assemblée populaire communale de Draa Kébia a répondu à plusieurs questions dont voici le résumé..

 

C'est une commune qui existe depuis 1891 et les registres matrices d'état civil en témoignent, dira-t-il. Le premier siège de la commune Draa Kébila était au village Tizi Ouaghlad, puis tranféré à Louta N'tkhourth, puis à Bouayachane, puis à Ouled Ali Ben Athmane durant la guerre de libération nationale, puis à Maoklane en 1963 et enfin à Ouled Ali Ben Athmane de 1984 à ce jour.

 

C'est une commune à vocation essentiellement agricole qui se distingue aussi par la présence d'activités de confection de pantalons et vestons en Jean dont les investisseurs sont les natifs de la localité notamment émigrés et anciens ouvriers ayant exercé et appris le métier à Alger. Certains d'entre eux importent du tissu Jean et exportent les produits finis obtenus après transformation en vêtements. Ceci permet la création de plusieurs postes de travail et la résorption du chômage.

 

S'agissant des projets 2013, il dira que la commune Draa Kébila est dépourvue de ressources propres et qu'elle est entièrement subventionnée par la wilaya (PCD) et l'Etat (Programmes sectoriels). En 2013, au titre des PCD 115,5 millions dinars de crédits ont été dégagés pour la rénovation et l'extension du siège de l'APC, la réhabilitation de certains chemins communaux, l'alimentation en eau, assainissement, réhabilitation des aires de jeux, etc.

 

Au titre de l'année 2014, le président d'APC dira qu'il est attendu la désignation des entreprises et le lancement des travaux de raccordement au réseau de gaz naturel de près de 44% des foyers de la commune Draa Kébila. Pour rappel, les villages Ouled Ali Ben Athmane, Lemroudj, Thazougarth, Akarkar et Thimachethawine, sont desservis en gaz  naturel depuis mai 2012 ; soit 56% des foyers de Draa Kébila.

 

En matière de transport scolaire, l'invité de la chaîne II a fait savoir que les 5 bus de la commune et les 22 loués auprès des opérateurs privés couvrent difficilement les besoins de la commune ; les élèves sont acheminés vers les écoles, CEM et lycée le matin et retournés chez eux l'après midi après les cours. Il en coûte près de 9 millions dinars chaque année.

 

Enfin, il a noté que le mouvement associatif de la localité est à ses débuts et que lui-même était un ex président d'une association sportive présente actuellement au village Lemroudj ; cette dernière est la seule qui active normalement et qui encadre plusieurs jeunes dans différentes disciplines sportives.

 

Auteur : Rachid Sebbah

 

A lire aussi, article intitulé : Draa Kébila, bilan des travaux programmés pour l’année 2013, (cliquez ici)



30/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres