Lemroudj-Draa kébila

Lemroudj-Draa kébila

Draa Kébila, la caravane « lecture en fête » à la bibliothèque municipale

DSC03189.JPG

La caravane « lecture en fête » a été ce dimanche 7 septembre 2014 l’invitée de la commune Draa Kébila, après avoir rendu visite à celles de Mouaouia, Dhamcha, Ksar El Abtal et Bir El Arch. Elle s’est installée à la bibliothèque municipale où de nombreux élèves des écoles primaires de la localité sont venus y participer activement.

En effet, une équipe de 15 animateurs et animatrices de la direction de la culture de la wilaya de Sétif se sont déplacés à cette occasion et ont présenté un riche programme touchant notamment les domaines de l’animation, du théâtre, des contes, du dessin et de la dictée.

L’équipe en question a su captiver l’attention des jeunes et transmettre le message quant à la nécessité de lire et de développer la culture de la lecture en général et chez l’enfant scolarisé en particulier. Le petit amphi de la bibliothèque municipale était plein et beaucoup de jeunes n’ont pas trouvé de places.

D’après la responsable de la caravane, l’objectif visé à travers cette caravane, c’est développer chez l’enfant l’amour de la lecture afin de lui permettre d’enrichir son vocabulaire, de maîtriser les langues qui lui sont enseignées, de bien rédiger, de bien tenir une conversation, de savoir communiquer aisément et d’acquérir une vaste culture générale. Choses qui ont quasiment disparu de nos habitudes et pratiques quotidiennes sous l’effet de la société matérialiste et de consommation.

L’idée est bonne et l’initiative est louable. Toutefois, on  est en droit de savoir quel est l’impact réel du programme déployé par cette caravane ? Si impact il y a, touche-t-il tous les enfants présents ? Ceux qui auront adhéré à l’idée aujourd’hui, vont – ils s’adonner à la lecture de retour chez eux ? Vont-ils transmettre le message aux absents et les convaincre de la nécessité de lire ?

Ces caravanes qui ont été initiées depuis 2012 ont-elles fait l’objet d’évaluation pour mesurer les effets positifs et le degré de réussite de la mission qui leur est confiée ? A-t-on pensé à associer les enseignants et les parents qui sont en contact permanent avec les élèves ? A-t-on pensé à d’autres méthodes plus attractives, plus pratiques et plus porteuses ? Bref, c’est autant de questions qui  méritent d’être posées et auxquelles il faut répondre objectivement afin que l’on sache si la voie suivie est bonne, si ce qui se fait et la manière de faire sont les meilleurs ou pas.

Auteur : Rachid Sebbah



01/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres